Histoire(s) d’égalité – International women’s day 2021

Archive

D’Spill-Kaarten déi mir entwéckelt hunn am Kader vum Projet #play4equality déngen als Denkustouss. Folgend Informatiounen kënnen hëllefen d’Thema ze verdéiwen.

Déi éischt Zänndoktesch

Déi éischt unerkannte Medizinerin zu Lëtzebuerg war d’Zänndoktesch Marcelle Dauphin.

Sie …

D'Police zu Lëtzebuerg

Zu Lëtzebuerg gouf et éischt Forme vu Police schonn am 6. Jorhonnert.

Fraen awer hu réischt 1979 dierfe bei d’Police schaffe goen.

Eischt Weltmeeschtesch

D’Elsy Jacobs gewënnt 1958 di éischt Frae-Weltmeeschterschaft am Velo.

...beim Challenge matmaachen

...meng eege Spiller proposéieren

...wësse wat eng "Pink Tax" ass

...weider Spiller entdecken

Le 8 mars, pour la Journée internationale des droits des femmes, le ministère de l’Egalité a proposé d’embarquer pour un voyage dans le temps à l’époque où les premiers mouvements féministes ont fait valoir une véritable égalité entre les femmes et les hommes. 

Comment la société a-t-elle évolué depuis les années 60 au Luxembourg ? Les honneurs reviennent-ils encore uniquement aux hommes, longtemps qualifié de sexe fort, et qu’en est-il des obstacles auxquels de heurtent encore les femmes?

Lors d’une soirée-conférence la réflexion a porté sur les effets des stéréotypes sexués qui continuent d’imprégner les pensées et actions. Or, que les femmes et les hommes puissent pleinement exprimer leurs envies et talents est justement bénéfique pour l’ensemble de la société. 

La soirée d’échanges a été diffusée en ligne, et présentée en direct à la bibliothèque nationale, pour donner de la voix et surmonter les clichés du passé.

La soirée a rassemblé l’historienne et professeure Sonja Kmec ainsi que de jeunes écrivain-e-s luxembourgeois-es. Les discours ont été tenus en luxembourgeois et en allemand avec une traduction simultanée en français.